Arrivée de Kickstarter en France le 27 mai

Kickstarter arrive en France le 27 mai.

Concrètement que cela va t-il changer pour les entrepreneurs et les citoyens français ?

Le changement majeur réside dans le fait que les entrepreneurs français ne seront plus obligé de créer une société aux Etats-Unis ou dans un pays accueillant Kickstarter pour pouvoir proposer leur projet sur la plate-forme de crowdfunding.

Mais cela ne les exonérera pas des contraintes juridiques et fiscales propre à la France.

Kickstarter présentait jeudi 21 mai sa plateforme française chez The Family.

Kickstarter chez The Family

De nombreuses questions ont justement été posées sur les contraintes juridiques et fiscales aux responsables Kickstarter. Aucune réponse n’a été donnée sur ces sujets. Ils ont renvoyé la balle aux juristes, avocats et conseillers financiers des startups qui doivent prendre en compte ces questions.

Les récompenses récoltées provenant de contributeurs américains seront-elles considérées comme de la vente à l’export ? Quid de la TVA dans ce cas-là ? Comment différencier ces sommes là des sommes récoltées des contributeurs français.

En revanche, Kickstarter a présenté une liste d’outils et de possibilités offertes aux entrepreneurs français :

  • la possibilité de concevoir des récompenses spécifiques en fonction du pays du contributeur. Cela existe déjà sur la plateforme américaine.
  • la plate-forme est en français (le choix de la langue se fait automatiquement en fonction de l’origine géographique du visiteur) mais elle reste internationale et unique. Les backers américains, anglais, allemands, français ont accès à la même plate-forme de produits et aux mêmes projets. Il n’y a pas de filtre par pays ou par langue.
  • les entrepreneurs français décidant de mettre leur projet via Kickstarter France seront rémunérés en euro.
  • les contributeurs français et européens paieront en euro.
  • les contributeurs américains verront automatiquement la somme convertie en dollars suivant le taux de change en vigueur. Ils paieront en dollars au système de paiement Stripe (partenaire de Kickstarter). Le total des sommes sera reversé en euro en une fois à la fin de la campagne si elle est réussie.
  • de nouveaux outils ont été mis à disposition des concepteurs de projet afin de permettre une meilleure traduction de leur page : les titres, sous-titres et légendes.

Les principes de Kickstarter

La politique du tout ou rien

Un objectif de financement est annoncé par le créateur du projet. Il doit être calculé afin de permettre la livraison du projet aux contributeurs dans les délais annoncés. Si cet objectif n’est pas atteint, Les contributeurs ne seront pas débités de la somme engagée et la campagne ne sera pas financée. Cette méthode vise à protéger le concepteur du projet et les contributeurs.

Cette méthode a l’avantage de mettre sous pression les porteurs de projet et les contributeurs pour atteindre l’objectif.

Un processus de validation

Kickstarter valide les projets en étant attentif au respect de sa charte :

  • pour les projets hardware, un prototype fonctionnel doit déjà exister,
  • la présentation du projet doit être honnête et claire,
  • certains types de projets sont interdits, tout ce qui concerne les armes ou la pornographie par exemple,
  • les campagnes caritatives sont interdites,

Pour des informations plus détaillées vous pouvez vous reporter aux conditions de Kickstarter.

Les frais

Kickstarter annonce prendre une commission de 5%, mais il faut compter aussi sur un tarif équivalent à 2 ou 3% de la somme pour le taux de change.

Kickstarter en chiffres

15 Catégories
1 726 389 799 $ engagés
8 650 166 contributeurs
85 000 Projets financés
40% des projets atteignent leur objectif
20% n'atteignent même pas 1% du financement

Les conseils de Kickstarter

Importance de la préparation en amont

Une campagne réussie est une campagne qui se prépare en amont. Prévoyez au minimum 2 à 3 mois de préparation.

Plusieurs points doivent être abordés lors de cette phase et le temps de réflexion et de mise en place dépend principalement du type de projet que vous avez lancé :

  • l’objectif de financement (60% des projets financés ont un objectif de financement entre 900 € et 9000 €),
  • la constitution d’une communauté de fans qui suivent votre projet avant son lancement sur Kickstarter,
  • un plan de communication se déroulant avant et pendant la campagne,
  • le type de récompenses,
  • la mise en forme de votre page Kickstarter.

Importance de votre communauté

Il faut fédérer et engager votre communauté autour de votre projet. Le principe du financement participatif est d‘avancer ensemble – créateur et contributeur – pour la réussite du projet.

Communiquer

La communication est un point important. Vous devez vous adresser à votre communauté avant, pendant et après votre campagne. Le principe de Kickstarter est justement de rapprocher les créateurs de projet de leur communauté et de leurs contributeurs.

La visibilité dans la presse est aussi importante et il faut y réfléchir bien avant le jour J du lancement de la campagne.

Conseils techniques

Pensez aux titres, sous-titres et légendes dans la conception de votre page

Le nombre idéal de niveaux de récompenses se situe entre 5 et 7.

Il n’y a pas de règle universelle. Tout dépend de votre projet et tout doit partir de votre projet.

Une vidéo courte (moins de 2 minutes) et personnelle est un bon moyen d’engager votre communauté. Elle peut être réalisée avec un simple smartphone ou appareil photo.

De nombreux projets français sont déjà prêts à être lancés sur Kickstarter dès le 27 mai. Parmi eux, le réveil olfactif !

 

Categories: Economie, Les News

About Author

Cécile PINEAU

Fondatrice du site LesConnectés.net Consultante en communication et fondatrice d'Un Oeil sur la Pub. Passionnée pour tous les moyens de communication et notamment par les NTIC. Aime la SF, l'art contemporain, bidouiller son smartphone, lire, écrire....

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*