La nouvelle Sony Smartwatch 3 : le test

Après avoir utilisé une SW2 pendant presque un an, je viens de passer sur la SW3 il y a deux jours. Voici un test complet de ce nouveau modèle sous Android Wear.

Caractéristiques techniques

Vous retrouverez les caractéristiques techniques de la Smartwatch 3 de Sony dans l’article consacré à sa présentation ici.

05_SmartWatch_3_Lime

Et tous les articles dédiés à la Smartwatch 2 sont regroupés ici.

Design et prise en main

Sur le plan esthétique, c’est une question de goût, mais j’aime bien les formes arrondies de la SW3, en comparaison avec la SW2 qui était un peu « Carré ».

01_SmartWatch_3_Black

De plus elle est beaucoup agréable à porter.

Un nouvel OS Android Wear et une expérience renouvelée

La SW3 est plus fluide et gère beaucoup plus de fonctionnalités en natif que la SW2.

Sans application tierce, la SW2 ne pouvait pas gérer grand chose (hormis si elle était couplée à un smartphone Sony).  Par, exemple, pour avoir les notifications sur la montre, il fallait installer une application genre notify smartwatch.

Sur la SW3, Android Wear gère en natif toutes les notifications, ainsi que toutes les interactions, exactement comme dans la barre des notifications du téléphone. Par exemple pour les mails j’utilise aquamail (qui est un client vraiment performant). Quand un mail arrive, j’ai une notification sur la montre avec les choix suivants: marqué comme lu, supprimer, ouvrir sur le tel etc.. tout ceci sans rien installer sur la montre.

L’expérience utilisateur

Une période d’adaptation est nécessaire. Pour schématiser, je dirais qu’il y a autant de différences entre la SW3 et la SW2, qu’entre un Windows 8 et un Windows Xp.

Il n’y a plus de touche (retour, home et menu) comme sur la SW2.

La gestuelle est le nouveau mode d’interaction. Tout ce fait par swipe, gauche droite, haut bas.

Sony Smartwatch 3

Point positif, plus besoin d’appuyer sur le bouton on/off pour activer la montre, il suffit de la secouer ou de toucher l’écran pour l’allumer et de faire un Swype.

La commande vocale « Ok Google »

Elle permet de répondre directement aux appels reçus, d’accéder au répertoire et d’en passer à partir de la montre (à condition d’avoir un kit main libre ou bluetooth dans les oreilles).

Beaucoup d’actions sont possibles en commande vocale via cette fonctionnalité. On peut

  • créer une note,
  • planifier un rappel,
  • afficher son activité,
  • envoyer un SMS,
  • envoyer un mail,
  • accéder à son agenda,
  • afficher un itinéraire,
  • régler le minuteur,
  • l’alarme,
  • lancer le chronomètre,
  • afficher les alarmes.

Sony Smartwatch 3

En outre, de plus en plus d’applications sont compatibles Android Wear, du coup il n’est pas nécessaire d’installer une application sur la montre : l’application BNP Mes Comptes en fait partie.

L’écosystème d’applications Android Wear

J’ai retrouvé toutes les applications que j’utilisais sur ma SW2, poweramp, endomondo, agenda, gallerie photo etc…

Gérer sa musique

Avec Poweramp , si vous n’installez que le lecteur sur le téléphone, vous ne pourrez pas lancer de musique depuis la montre, mais dès que vous lancerez la lecture d’un album depuis le téléphone, une notification apparaît sur la montre, qui vous permet de passer d’un morceau à l’autre, de mettre en pause et de reprendre, et enfin de régler le volume.

Maintenant si vous voulez aller plus loin, vous pouvez installer une appli sur la montre, dans notre exemple : Poweramp Remote 4 Android Wear. Elle vous permettra de piloter intégralement votre lecteur Poweramp depuis votre montre. J’ai noté au passage que l’application Android Wear est beaucoup plus complète que celle de la SW2.

Santé et Sport

Endomondo, Runtastic sont bien évidemment compatibles.

Notez que l’application Google Fit transformera votre montre en podomètre. Application native, l’expérience est mieux intégrée au système.

Les astuces

Un point négatif réside dans le fait d’être obligé de passer par  le menu de la montre pour lancer les applications.

Rappelons que sur l’ancienne version, les applications étaient toutes sur l’écran d’accueil.

Mais il existe une parade grâce à une petite application nommée: wear mini launcher qui permet en faisant un swipe depuis le bord de l’ecran, de faire apparaître un tiroir contenant toutes les applications.

On peut paramétrer la position du tiroir, l’ordre des applications, etc. Cela rend la montre vraiment facile à utiliser.

L’autonomie

L’autonomie est moins bonne que pour la version 2. Cependant, il existe des astuces pour la prolonger. Astuces à utiliser en fonction de vos besoins et de votre usage :

  • Désactiver l’écran « toujours actif »,
  • Éteindre votre montre la nuit, s vous ne vous en servez pas pour vous réveiller,
  • Ne pas utiliser d’interface personnalisée (plus gourmande en énergie).

En appliquant ou non ces principes vous aurez une autonomie entre 1 et 3 journées.

La Sony Smartwatch 3 : plus performante, plus fluide, plus aboutie

Malgré une première impression mitigée, due à une interface complètement différente, je dirais que la SW3 est nettement plus performante et facile à utiliser que la SW2, plus fluide, l’interface est plus aboutie.

Categories: Les smartwatch
Tags: smartwatch, sony

A propos de l'auteur

Sébastien Dugléry

Sébastien Dugléry

Contributeur Passionné de nouvelles technologies, du pc au smartphone, en passant par les objets connectés. Fan de Blackberry, je suis devenu Droid-Berriste: Androiste de fait, mais Blackberriste de coeur....