La robotique s’intéresse à l’agriculture avec Naïo

Avec Naïo nous voyons l’arrivée des robots dans l’agriculture. Attention, nous parlons bien d’un robot autonome et non d’une machine classique.

Naïo est un robot de désherbage autonome des cultures maraîchères. De petite taille, il évolue facilement sur le terrain et peut effectuer un travail de précision. Il peut désherber en autonomie et s’arrête à la fin de l’allée sans assistance humaine. A la fin de l’exécution d’un mode automatique, le robot envoie un SMS d’information à son propriétaire pour le prévenir que le travail est terminé.

Capable de détecter une anomalie (obstacle, blocage de l’outil, différentes erreurs) il envoie un SMS d’alerte.

naio

Il peut transporter des charges et tracter une remorque et ainsi assister dans les tâches difficiles comme la récolte.

Automatiser une tâche pénible et répétitive, tel est l’un des enjeux de la robotique auquel répond parfaitement Naïo.

Un robot agricole pour préserver la santé des maraîchers

Chaque métier est soumis à certains risques. Les travailleurs agricoles sont soumis à l’exposition aux produits phytosanitaires extrêmement nocifs pour la santé. Grâce à l’emploi de robots comme Naïo, on évite :

  • soit l’emploi de ces substances toxiques (ici Naïo permet d’éviter l’emploi d’herbicide),
  • soit l’exposition directe à ces substances (on peut imaginer des robots effectuant les traitements sans la présence immédiate de l’exploitant).

naio-2

Les troubles musculo-squelettiques sont l’autre fléau qui touche ces professions.En réalisant des tâches pénibles et répétitives à la place de l’exploitant, le robot permet de diminuer les risques de ces troubles. La fonction d’assistance à la récolte est l’autre point mis en avant par la société pour argumenter sur la réduction de la pénibilité du travail du producteur. C’est le robot qui transporte les cagettes de légumes en suivant l’exploitant dans les allées.

L’agriculture 2.0 s’oriente vers des considérations environnementales

La société qui développe Naïo mise sur des intérêts écologiques et environnementaux dans le choix d’utiliser sa solution. Et c’est le cas de nombreuses entreprises innovantes qui proposent des solutions pour une agriculture 2.0. S’il permet d’éviter l’emploi d’herbicide, c’est bien pour la santé des exploitants, mais c’est aussi bien pour l’environnement et pour la santé du consommateur.

L’utilisation de ce robot a plusieurs avantages sur la structure du sol :

  • il ne casse pas la structure naturelle du sol et évite le phénomène de compaction des sol provoqué par les tracteurs ou le piétinement de l’Homme,
  • il permet d’améliorer la structure du sol en sortie d’hiver et d’activer la vie biologique du sol,
  • il favorise l’économie d’eau, et permet de diminuer les effets d’évaporation de l’eau.

Naïo cible en priorité les maraîchers BIO. L’évolution du BIO en France prouve que ce marché se développe de plus en plus. Ce type de solution favorise la culture du BIO en rendant sa production plus viable et moins pénible.

De la Haute Technologie dans l’agriculture

Derrière ce robot se cache plusieurs innovations technologiques qui ont pu être développées et mises en oeuvre dans Naïo grâce au soutien de Cap’Tronic.

Le système de guidage par laser et vision est notamment un des point novateurs puisqu’il permet une navigation autonome facilitant le déplacement sans dépendance au signal GPS.

Le robot est bien entendu doté de caméras avec une très bonne sensibilité à la lumière et d’ un processeur embarqué, technologie ARM.

Toutes ces recherches ont conduit au dépôt de 2 brevets.

A propos de l'auteur

Cécile PINEAU

Cécile PINEAU

Fondatrice du site LesConnectés.net Consultante en communication et fondatrice d'Un Oeil sur la Pub. Passionnée pour tous les moyens de communication et notamment par les NTIC. Aime la SF, l'art contemporain, bidouiller son smartphone, lire, écrire....

Ecrire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont mentionnés*