Portrait de Guillaume Blanc, Entrepreneur de la French Tech clermontoise

Guillaume Blanc est co-fondateur et dirigeant de l’entreprise Exotic Systems, une entreprise auvergnate de la French Tech dédiée à la conception d’objets connectés.

Les Connectés.net : Pouvez-vous vous présenter ?

Guillaume Blanc : Je suis Guillaume Blanc, Président de l’entreprise Exotic System, j’ai 35 ans.

guillaume-blanc

Je suis originaire de Lyon. Après ma classe prépa, j’ai préparé le concours d’entrée des écoles d’ingénieurs. Accepté dans plusieurs écoles, mon choix s’est porté sur Clermont-Ferrand pour plusieurs raisons. Je ne connaissais pas du tout cette ville, mais dès que je suis arrivé, j’ai eu un véritable coup de cœur : les volcans, les infrastructures sportives (stade Marcel Michelin, Stadium Jean Pellez),  et culturelles (le Zenith, la Coopérative de Mai, etc.), ce fut une formidable surprise de découvrir cette ville et ce cadre exceptionnel.

J’ai découvert aussi le fort potentiel de son activité économique et son dynamisme lié à la forte proportion de la population étudiante.

L’école d’ingénieur que j’ai intégré, Polytech Clermont (anciennement le CUST), est une école publique avec de très bons résultats et de très bonnes perspectives pour les étudiants diplômés.

Les Connectés.net : Quel environnement d’études vous a offert Polytech Clermont ?

Guillaume Blanc : C’est qui a été particulièrement positif, c’est que j’ai pu avancer semestre par semestre en  choisissant le chemin que je voulais parcourir et construire ma propre formation grâce au choix des options.

J’a été formé pour être capable d’apprendre vite et par mes propres moyens. Dès mes années d’école j’ai eu le goût d’entreprendre.

J’ai réalisé un master puis un doctorat en robotique.

Les Connectés.net : Dès la fin de vos études, vous vous êtes immédiatement lancé et avez monté votre entreprise ?

Guillaume Blanc : Oui, avec mes deux associés.

Les Connectés.net : Que propose votre entreprise Exotic System ?

Guillaume Blanc : Nous aidons les entreprises dans la conception d’objets connectés. Nos clients sont à la fois des Grands Comptes, comme Michelin, Limagrain,  Philips, Decathlon, mais aussi des start-up, etc.

Les Grands Comptes ont besoin d’un réel accompagnement pour concevoir ces nouveaux produits qui leur sont particulièrement étrangers.

Les Connectés.net : Pouvez-vous nous donner un exemple d’objet connecté que vous avez conçu pour l’un de vos clients ?

Guillaume Blanc : Nous avons conçu un objet connecté pour Michelin qui fournit des pneus à destination des engins de génie civils. Ce sont des engins très impressionnants. Leurs pneus peuvent faire plusieurs mètres de haut. Et l’éclatement d’un pneu de ce type peut faire des dégâts énormes ! Pour améliorer la surveillance et la maintenance de ses pneus, Michelin nous a confié la conception d’un objet connecté en lien avec un système de monitoring de suivi en temps réel du pneu. LA maintenance est plus efficace et au plus près du besoin de chaque pneu.

Nous intervenons à tous les niveaux de la conception jusqu’aux prototypages mécaniques et électroniques et à l’implémentation des logiciels. Nous avons une petite unité d’assemblage en interne pour effectuer les premiers tests. Puis nous les faisons fabriquer par des partenaires industriels.

Les Connectés.net : Comment cela se passe pour une entreprises telle que la vôtre, faisant partie de la French Tech et étant implantée en Auvergne, à Clermont-Ferrand ?

Guillaume Blanc : Très bien. Les entreprises high-tech dans le bassin clermontois sont bien plus nombreuses que l’on pourrait le penser.

De plus, il y a une réelle dynamique à Clermont pour prendre le train des objets connectés et de la French Tech.

Sous la houlette de Franck Reynaud, président du Cluster Auvergne TIC, le bassin clermontois compte imposer une vague French Tech couvrant toute la future région Rhône-Alpes Auvergne.

Clermont possède de très nombreux atouts : un environnement universitaire de qualité, des partenariats avec l’Université Blaise Pascal, des incubateurs, un bassin économique dynamique avec de très grosses entreprises : Michelin, Limagrain, etc..

Les Connectés.net : Après vos études, vous n’avez jamais pensé à vous installer dans une autre ville que Clermont-Ferrand ?

Guillaume Blanc : La question ne s’est jamais posée. Clermont-Ferrand est ma ville de coeur. Je suis devenu un véritable amateur de cantal et de saint-nectaire, un supporter de l’ASM. Mais c’est surtout une ville très dynamique économiquement avec un cadre environnemental qui ne gâche rien. Le réseau d’entreprises est très fort et la plate-forme d’initiatives locale a instauré une réelle proximité avec toutes les entreprises.

Categories: Economie, Les News

About Author

Cécile PINEAU

Fondatrice du site LesConnectés.net Consultante en communication et fondatrice d'Un Oeil sur la Pub. Passionnée pour tous les moyens de communication et notamment par les NTIC. Aime la SF, l'art contemporain, bidouiller son smartphone, lire, écrire....

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*