Rennes, un écosystème French Tech en pleine ébullition

Pour bien démarrer la rentrée, voici un dossier consacré à la French Tech de Rennes.

Ce sera l’occasion de découvrir ce qu’il se cache véritablement derrière l’appellation French Tech et comment des initiatives pleines de réussites peuvent naître en région.

lafrenchtechrennesstmalo125px1

 

Florent Vilbert, directeur de la communication et du marketing de la French Tech Rennes-Saint Malo, m’a invité pour une journée marathon à la rencontre de la French Tech Rennes-Saint Malo, un tour d’horizon riche d’enseignements…

L’objectif de ce dossier est de mieux comprendre ce qu’est une ville French Tech. L’écosystème rennais nous propose sa manière de soutenir et de développer le secteur de l’économie numérique. D’autres modèles existent sur l’Hexagone, tout aussi efficaces, originaux et uniques, à l’image de l’Euratechnologie de Lille, dont nous vous avons déjà parlé.

Le label French Tech Rennes Saint-Malo

La French Tech Rennes Saint-Malo a obtenu sa labellisation lors de la première campagne en novembre 2014.

Elle répond parfaitement aux critères exigeants imposés par la mission nationale French Tech :

  • posséder un écosystème entrepreneurial numérique parmi les plus remarquables,
  • une stratégie de développement de cet écosystème,
  • des acteurs du territoire mobilisés autour de cette stratégie de développement,
  • des programmes opérationnels aux services des start-up (incubateurs, accélérateurs, etc..),
  • des espaces identifiés et u bâtiment totem favorisant lisibilité de l’action et des acteurs, visibilité et développement des entreprises.

L’inauguration de son bâtiment totem le Mabilay devrait avoir lieu fin 2015. Le bâtiment accueille déjà des start-up au 3ème étage dans le start-up hôtel : Kelbillet, Energiency et Advalo.

Avant la labellisation sous l’étendard French Tech, Rennes bénéficiait déjà d’une structure fédérant les entreprises du numérique : la Novosphère. Si la Novosphère s’efface aujourd’hui au profit de la French Tech Rennes, elle n’en perd pas pour autant les acteurs qui ont fait son succès. Son directeur – Florent Vilbert – devient ainsi la directeur de communication de la French Tech.

Une forte ambition

 De nombreux incubateurs et accélérateurs ont vu le jour afin de soutenir et accompagner les start-up bretonnes de l’économie numérique :  Incubateur Télécom Bretagne, Nurserie, Grenier Numérique, MV Cube, Silicon B, 6nergy, Breizh Labs, ST Micro, Le Bureau, le Booster…

Nous avons rencontré Olivier Méril, membre du directoire de la French Tech de Rennes Saint-Malo et notamment fondateur de l’incubateur MV Cube.

Olivier Méril nous donne une vision assez humaniste de la French  Tech et du secteur du digital.

Pour lui, le digital a tendance à rapprocher les gens. La mission French Tech doit donc s’appuyer sur cela et amplifier ce phénomène.

Faire venir les acteurs et favoriser les échanges est l’une des missions de la French Tech.

Mais il constate aussi que même s’il existe beaucoup de structures et d’initiatives déjà en place, ce n’est pas toujours très lisible. La French Tech doit avant tout flécher l’existant. Il n’en n’oublie pas pour autant l’ambition internationale des start-up et nous annonce qu’un chantier sera lancé en ce sens.

L’incubateur MV Cube

Olivier Méril est aussi fondateur de l’incubateur MV Cube. Je lui ai posé plusieurs questions sur cet initative.

LesConnectés.net : Que cela vous apporte t-il d’héberger un incubateur de les locaux de votre entreprise ?

Olivier Méril : Cela m’apporte des rencontres, des échanges, du partage. Je ne fais pas cela pour avoir spécialement un retour. Je considère que j’ai eu l’occasion de mener à bout mes ambitions et de fonder mon entreprise, MediaVeille. J’ai envie de donner un coup de pouce à tous ceux qui aimeraient en faire autant. Je considère que c’est à mon tour d’aider les autres.

J’avais de la place dans mes locaux. Je voulais en faire un espace locatif pour d’auters entreprises et puis je me suis dit que cela pouvait aussi accueillir des start-up.

LesConnectés.net : Quel modèle de fonctionnement avez-vous choisi pour votre incubateur MVCube ?

Olivier Méril : C’est un modèle gratuit. Il n’y aucune contrainte. Ils ont un espace de travail au sein de mes locaux. Et je leur accorde une heure par semaine d’accompagnement, de conseils, etc.. Ils ont accès à mes équipes et peuvent échanger avec eux. L’échange est pour moi primordiale. Il faut créer des synergies.

LesConnectés.net : Comment faites-vous pour les sélectionner ?

Olivier Méril : Il y a un pitch tous les trimestres avec un comité de sélection. On sélectionne le projet que l’on accompagne. Et je tente de rediriger les projets non retenus vers d’autres structures de la French Tech.

R&D à Rennes

Si Rennes est l’une des principales et plus importantes villes French Tech, ce n’est pas pour rien. Ce territoire était tourné vers la high-tech et le numérique depuis bien longtemps, bien avant l’existence du terme French Tech. La recherche et le développement dans les secteurs des télécommunications, notamment, est bien pourvu en université, école d’ingénieur renommée et centre de recherches.

Rennes est le 3ème pôle de recherche publique français avec ses 2 900 salariés..

C’est notamment grâce à la présence de l’école d’ingénieur et du centre de recherches Télécom Bretagne que Rennes s’inscrit comme une métropole ouverte sur l’innovation et fournit de nombreux ingénieurs très qualifiés.

Rennes accueille aussi une partie du département Recherche & Développement d’Orange. La région rennaise est, pour Orange, son 2e bassin d’emploi au niveau national.

En termes d’établissement de recherches, Rennes accueille notamment les entités suivantes : Centrale Supelec, ENS Rennes, ENSAI, EpiTech, INRIA, INSA, IRISA , ISTIC et la DGA-MI.

L’implantation de toutes ces institutions privées comme publiques dans le domaine de la R&D dans les secteurs de l’innovation numérique fait de Rennes un territoire privilégié pour la croissance des entreprises du numérique.

Focus sur quelques start-up rennaises

Categories: Economie

About Author

Cécile PINEAU

Fondatrice du site LesConnectés.net Consultante en communication et fondatrice d'Un Oeil sur la Pub. Passionnée pour tous les moyens de communication et notamment par les NTIC. Aime la SF, l'art contemporain, bidouiller son smartphone, lire, écrire....