Stephane Bohbot, fondateur des magasins Lick nous parle des objets connectés

Stephane Bohbot est fondateur et PDG d’Innov8 et des magasins Lick.

Stephane Bohbot

Entrepreneur dans les télécoms et le digital depuis l’âge de 23 ans, il vient de lancer la première enseigne de magasins dédiés aux objets connectés : Lick.

Les Connectés.net : Comment s’est passée l’ouverture des magasins Lick ?

Stephane Bohbot : Nous avons ouvert progressivement les 17 magasins Lick entre juin et début septembre 2014.

Entre septembre et octobre nous avons vu notre CA augmenté de 40%. Il y a une forte demande du consommateur. La demande d’objets connectés en cette fin d’année avec Noël est très très forte. Nous pensons que notre CA va avoir une augmentation à 2 ou 3 chiffres pour les mois de novembre et de décembre.

« Entre septembre et octobre nous avons vu notre CA augmenté de 40%. »

Les médias nous ont aussi beaucoup aidé. Les objets connectés bénéficient d’une belle couverture médiatique.

Les Connectés.net : Quelle est votre clientèle type ?

Stephane Bohbot : Notre clientèle est très large. Bien plus que l’on ne pouvait l’imaginer. Les objets connectés touchent énormément de domaines. Nous avons une clientèle de 7 à 77 ans avec un coeur de cible entre 25 et 35 ans.

magasin lick

A chaque âge son objet connecté. Nous observons que les personnes plus âgées vont se diriger vers des objets connectés pour la sécurité de leur maison, alors que les très jeunes seront séduits par les jouets.

« Ce marché n’est plus un secteur segmenté. C’est un Lifestyle qui séduit l’ensemble de la population. »

Les Connectés.net : Pensez-vous à faire de Lick une enseigne de distribution internationale ?

Stephane Bohbot : Oui. Lick veut être l’un des symboles de la French Tech à l’Internationale. Dès le début de l’année 2015, nous allons réfléchir au déploiement de boutiques à l’étranger. Mais Lick va continuer de s’implanter en France grâce à des Corner.

Nous avons signé un partenariat avec le groupe PHR, un groupement de pharmacies. Les pharmacies de ce groupe offriront un Web Bar Santé, un espace dédié à la santé connectée. Des produits, une expertise et des services pour accompagner les usagers avec les objets connectés dédiés à la santé.

Les Connectés.net : Quel regard portez-vous sur l’explosion des Télécoms depuis le début des années 2000 ?

Stephane Bohbot : C’est effectivement un marché en fort développement. Les technologies ont évolué très vite depuis le début des années 2000. La technologie est aujourd’hui devenue un style de vie. C’est plus qu’une chose utile, c’est une véritable révolution auprès du consommateur. En plus de simplifier nos vies, cela amplifie notre quotidien en terme d’expérience.

« La technologie est aujourd’hui devenue un style de vie. »

Les Connectés.net : Pourquoi vous êtes vous intéressé aux objets connectés ?

Stephane Bohbot : Je suis d’abord passionné par toutes les nouvelles technologies.

Voir cette dynamique entrepreunariale en France autour des objets connectés m’a donné envie d’accompagner les start-ups françaises dans cette aventure. D’autre part, j’ai très rapidement fait le constat que les canaux de distribution n’étaient pas adaptés aux objets connectés. Même si les Français ont beaucoup d’appétence pour les objets high-tech, ces nouveaux objets ont besoin de pédagogie et d’accompagnement pour être compris et utilisés par les consommateurs.

L’expérience est au coeur de la philosophie de notre réseau de distribution.

Les Connectés.net : Comment voulez-vous faire changer les choses en matière de distribution des objets connectés ?

Stephane Bohbot : Nos concepts store sont tournés vers l’expérience et la démonstration. Nous n’avons pas des vendeurs mais des coach qui sont là pour accompagner nos clients et pour leur faire partager l’expérience des objets présentés dans nos magasins. Cette étape est essentielle autant que le passage à l’achat.

magasin lick 1

Nous considérons qu’il n’est pas forcément important que le visiteur entrant dans notre magasin achète un produit. L’important c’est qu’il reparte en ayant appris et fait l’expérience d’un objet qui a touché sa curiosité.

Les Connectés.net : C’est pour cela que vous avez lancé les « Démo Days » ?

Stephane Bohbot : Exactement. Les « Démo Days » sont à la fois une expérience directe entre l’utilisateur et le concepteur de l’objet et une rampe de lancement commerciale intéressante pour le concepteur du produit.

« Il s’agit pour nous d’accompagner les start-ups dans la partie distribution qu’elles maîtrisent très mal. »

Notre perspective vise aussi à accompagner les start-ups. Ainsi, nous leur proposons de s’insérer très tôt dans le processus des « Démo Days ». Dès la phase de conception, ils peuvent présenter et échanger avec le public. Et ainsi revoir leur copie et s’enrichir de l’expérience des utilisateurs.

Dans un deuxième temps, quand le produit est prêt à être commercialisé, Lick s’engage à le faire avec une démonstration.

Puis vient la troisième étape. Si les ventes se confirment, notre filiale Extenso peut prendre le relais et faire bénéficier d’un déploiement à l’ensemble de notre réseau et de nos partenaires : Auchan, Amazon, etc…

Il s’agit pour nous d’accompagner les start-ups dans la partie distribution qu’elles maîtrisent très mal.

Les Connectés.net : Quel est votre sentiment sur l’écosystème de la French Tech ?

Stephane Bohbot : Les forces de la French tech sont nombreuses. Nous avons un vivier important d’entreprises, de compétences hardware comme software. La France est historiquement un acteur mondial majeur en matière d’ingénierie  dans le large domaine des Télécoms. Nous sommes l’un des contributeurs important en matière de normes télécoms, par exemple.

D’autre part, la France a un très bon écosystème dans la formation de nos ingénieurs, la création et le développement de nos start-ups high tech.

La France est un acteur pionnier dans le monde high tech.
C’est pour cela qu’il était aussi important que la France soit le premier pays au monde à ouvrir une enseigne de distribution dédiée aux objets connectés.

Nous avons eu droit à un très bel article dans le Financial Times sur ce sujet.

Les Connectés.net : Les forces de la French Tech sont nombreuses, quelles sont ses faiblesses ?

Stephane Bohbot : La principale faiblesse est justement son inadéquation au réseaux de distribution actuel. C’est pour cela que je me suis aussi lancé dans cette aventure.

Les Connectés.net : Merci

A propos de l'auteur

Cécile PINEAU

Cécile PINEAU

Fondatrice du site LesConnectés.net Consultante en communication et fondatrice d'Un Oeil sur la Pub. Passionnée pour tous les moyens de communication et notamment par les NTIC. Aime la SF, l'art contemporain, bidouiller son smartphone, lire, écrire....

Commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont mentionnés*