WinFlow ou comment les objets connectés vont envahir notre agriculture

L’entreprise iTK, spécialisée dans des « Outils d’Aide à la décision » pour l’agriculture propose un nouveau produit innovant pour le secteur agricole. Grâce au débitmètre connecté Winflow cette startup compte moderniser le secteur viticole et le faire entrer dans l’ère du digital.

Concrètement, c’est un petit appareil branché sur le système d’irrigation qui collecte et transmet des données sur le débit d’eau. Ces informations sont analysées et permettent à l’agriculteur de mieux gérer l’apport en eau ainsi que l’apport en engrais, pesticide, herbicides, etc…

Garantir un maintien voire une hausse de revenu tout en pratiquant une agriculture raisonnée

Répondre au besoin constant du milieu agricole de réduire ses coûts peut avoir comme conséquence heureuse une meilleure approche environnementale. En effet, l’eau, les engrais, pesticides et autres herbicides coûtent cher ! Maîtriser ces coûts impliquent naturellement une baisse de leur utilisation.

Les données fournis pour l’irrigation d’une parcelle sont aujourdh’ui basées sur des calculs théoriques prenant en compte la durée d’ouverture de la vanne, la pression du réseau, le nombre de goutteurs, etc.. L’observation et la mesure sur le terrain montrent que les erreurs sur le volume d’eau distribué sont de plus de 30% !

Mesurer avec une extrême précision l’apport en haut, transmettre ces mesures à distance (5km), directement sur l’ordinateur ou le smartphone du viticulteur et permettre un réajustement constant et efficace de l’irrigation et des intrants chimiques, telle est la mission de Winflow. La conséquence immédiate est la fin du gaspillage en eau et engrais.

itk-vigne-1_1

Cet objet connecté s’addosse évidemment sur un système applicatif basé sur des modèles mathématiques issus de la recherche agronomique avec des préconisations d’aide à la décision..

La Technologie pour être plus en phase avec la Nature

C’est un curieux paradoxe engendré par l’utilisation des nouvelles technologies où les algorithmes, les Big Data, les objets connectés et l’innovation technologique actuelle permettent à l’utilisateur final (ici le viticulteur) d’être bien plus en phase avec la Nature. On pourrait imaginer que toute cette batterie de produits high-tech pourrait complètement éloigner et aseptiser l’agriculteur. Ici, ces nouvelles données permettent de connaitre au mieux la réalité du terrain et de la plante.

Car derrière ce petit objet et cette idée de mesurer et d’analyser le débit de l’eau apporté aux vignes, se cachent une forte expertise et des années de recherches en innovation. La startup iTK a fait appel à Cap’Tronic pour l’aider sur certains points très techniques à développer son objet. L’objet doit notammet être autonome en énergie, de récupérer de l’énergie et de mesurer le débit avec une très grande fiabilité et une très grande précision.

itk_0

Cap’Tronic, grâce à son programme d’accompagnement et d’aide à l’innovation technologique, a mis à disposition ses ingénieurs experts dans ces domaines pour réaliser une études sur ces différents aspects. En plus de l’analyse technique, une analyse de coût de fabrication a démontré que la solution était viable financièrement.

Le débitmètre Winflow sera déployé par le géant américain Verizon. Une commande de 5000 débitmètre a déjà été passée. Un véritable succès , pourtant presque apssé inaperçu. L’entreprise iTK a gagné le trphéeCap’Tronic 2016.

Cap’Tronic, BPI France, un modèle Français d’aide à l’innovation unique au Monde

Depuis quelques années, s’est mis en place en France un système d’aide à l’innovation très performant. Unique au monde, il nous est parfois envié à l’étranger. PLusieurs acteurs remplissent différentes missions.

Parmi eux, il y a Cap’Tronic. Grâce au soutien du Ministère de l’Economiele programme CAP’TRONIC aide les PME françaises, quel que soit leur secteur d’activité, à améliorer leur compétitivité grâce à l’intégration de solutions électroniques et de logiciel embarqué dans leurs produits.
Forte de vingt-quatre Ingénieurs répartis sur le territoire, elle a aidé en 2015 plus de 3400 PME différentes de tous secteurs par de la sensibilisation et de la formation au moyen de 200 séminaires techniques et ateliers (2300 PME), du conseil (760 PME), des contrats d’appui technique en collaboration avec des centres de compétences en électronique et en logiciel embarqué (350 PME) ainsi que le suivi des PME et de leurs projets (440 PME). L’emploi est aussi au coeur de leur philosophie car chaque projet présenté à Cap’tronic doit montrer que sa bonne réalisation conduira à la création de nouveaux emplois. D’autre part, Cap’Tronic peut prendre en charge financièrement une partie de l’étude ou du développement.

BPI France, le grand frère est une pierre angulaire du financement de l’innovation en France. Elle a pour but d’accompagner les entreprises grâce à une adide de financement. CE qui est intéressant dans cette nouvelle forme d’aide aux entreprises c’est qu’elle agit de l’amorçage de petites start-up jusqu’à des aides ou des prets plus importants à des plus grandes entreprises. La BPI agit de différentes manières et peut, par exemple, emprunter sur les marchés au taux de la France.

La BPI et son fonctionnement est très envié à l’étranger car elle possède une grande capacité d’aide à l’économie. Ses mécanismes en font un outil puissant, mêem si son aide est conditionnée et n’est pas automatique.

BPI France c’est :

  • 21,7 milliards d’€ mobilisés pour les entrerpises en 2014 dont :
    • 1,4 Milliards d’€ d’investissement en Capital
    • 7,8 Milliards d’€ de crédits bancaires garantis
    • 12,5 Milliards d’€ de financements

About Author

Cécile PINEAU

Fondatrice du site LesConnectés.net Consultante en communication et fondatrice d'Un Oeil sur la Pub. Passionnée pour tous les moyens de communication et notamment par les NTIC. Aime la SF, l'art contemporain, bidouiller son smartphone, lire, écrire....

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*