L’internet des objets : la révolution technologique des 5 prochaines années !

Chronique de Lionel MATHIEU, Manager Innovation chez SQLI

Le salon SIDO, le premier salon sur les objets connectés uniquement dédié aux professionnels s’est tenu les 7 et 8 avril à Lyon.

Un salon sur l’IoT (Internet Of Things, ou IdO en Français : Internet des Objets) dans une région où un nombre important de startups voient le jour et où sont regroupés industriels et laboratoires de recherche qui travaillent de concert sur les technologies de demain : pas étonnant que ce salon soit présent à Lyon et il le sera l’année prochaine : save the date !

salon sido

Fallait-il y aller ? Qu’allait-on y découvrir, apprendre ?
Oui, il fallait y être, que ce soit en tant qu’exposant, ou tout simplement en tant que visiteur pour au moins 2 raisons :

Un incroyable foisonnement d’idées

Beaucoup d’acteurs industriels étaient au salon pour présenter des objets connectés, avec leurs interfaces dédiées.
Mais le plus surprenant ce sont ces startup qui viennent au salon pour comprendre ce nouveau monde, avec des cas d’usage les plus fous :

  • les habits connectés, ou comment un vêtement peut réchauffer la bonne partie du corps avec un smartphone,
  • des applications pour les aveugles, avec des objets connectés intelligents,
  • des objets pour la voiture connectée de demain, même si certains industriels travaillent déjà sur la voiture sans chauffeur !
  • des objets connectés qui permettent de recharger son portable gratuitement dans n’importe quel lieu (bar, mairie…), mais qui imposeraient de la pub au passage,
  • l’utilisation de lunettes connectées dans les entrepôts, les rayonnages…
  • etc.

16958724320_c29c4b917c_k

Par conséquent, il n’est pas surprenant que les plus grands comme Microsoft ou Oracle soient présents à ce premier salon pour promouvoir leurs offres IoT (ou IdO en français).

Le lancement du réseau SIGFOX

Nous connaissons le Beacon, petite balise qui permet de faire réagir une application mobile quand celle-ci entre dans son champ. Cette balise consomme une énergie électrique inférieure à 30 mW, pour une portée de 100 mètres maximum.
Du coup, il faut un maillage important pour couvrir une surface telle qu’une ville.
Le coût d’une balise beacon est encore important, même s’il tend à se réduire.

La société SIGFOX vient de lever 100 M€ pour créer un réseau de satellites en Europe, spécialement conçu pour la communication entre objets, via un protocole robuste. 1000 antennes sont en cours de déploiement. Les acteurs GSM historiques n’ont pas vu venir ce nouvel entrant !
Cela permet avec une consommation d’énergie de 25 mW, de faire communiquer des objets entre eux jusqu’à 15 Kilomètres,  mais il faudra être connecté au réseau satellitaire. Cela change totalement la donne, et permet des usages distants.
Par comparaison, une puce SIGFOX est 1000 fois moins consommatrice qu’une puce GSM !
Ainsi, la durée de vie des objets connectés sera beaucoup plus longue.

UNE VRAIE RÉVOLUTION dans le monde  de l’IoT, qui permet de prendre réellement son envol. Il n’existe plus aucun frein.

En conclusion

Une première certitude : le train est lancé, et il ne faut pas le rater. Ceux qui n’iront pas vers ce nouveau monde, disparaîtront.

Une deuxième certitude : les nouveaux usages vont révolutionner notre vie, dans 5 ans nous verrons réellement une transformation de notre quotidien. C’est la première fois que cela va aussi vite !

Une troisième certitude : il existe d’innombrables protocoles, APIS, et il est impossible de savoir qui va gagner dans les prochains mois. Cela permet une liberté de créativité, d’innovation incroyable. TOUT EST POSSIBLE !

Une quatrième certitude : qui dit objets connectés, dit Data. Ce sera l’or de demain.  La connaissance client via l’incroyable source de données que seront les objets connectés va engendrer une monétisation de celles-ci. Pour cela, la sécurité de ces données sera nécessaire. Un autre challenge !

SQLI, a d’ailleurs compris cela il y a déjà 2 ans, et accompagne justement ses clients à réaliser leur transformation vers ce nouveau monde. Que ce soit pour des grands comptes, ou des PME/PMI, nous co-construisons des POC (Proof Of Concept) d’objets connectés pour favoriser progressivement cette transformation. L’industrialisation de ces POC n’est possible qu’avec l’appui de partenaires industriels.

Lionel MATHIEU

Categories: Economie, Les News

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*